La fellation, ce n’est pas comme faire l’amour. Donc pas besoin de capote.

Il y a toujours un risque de transmission du VIH lors d’une fellation ou d’un cunnilingus, certes moins élevé que lors de la pénétration. Le VIH se transmet également plus facilement si vous avez une IST non traitée ou si vous avez des coupures/aphtes à l’intérieur de votre bouche. Utilisez un préservatif ou une digue buccale si la personne recevant la fellation/ le cunnilingus ne s’est pas fait tester ou est séropositive.